Restez connectés

Compiégnois

Un rafale sème la panique à Compiègne

Publié

le

Le rafale a décollé de la base de Saint-Dizier, en haute-Marne. | CHARLES PLATIAU / REUTERS

Un “boum” à été entendu jeudi soir dans la partie Est de l’Oise, faisant croire à une explosion. En fait, il s’agissait d’un avion de chasse passant le mur du son afin de retrouver un avion de tourisme en panne d’instruments de navigation.

Il est 21h55 à Compiègne quand une très important détonation est entendue aux alentours de Compiègne, dans l’Oise. Les habitants paniquent, pensant à la pire hypothèse possible : une usine à explosée. La détonation a suscité une grande inquiétude sur les réseaux sociaux : “J’ai entendu un gros boum, ma maison à tremblé” à déclaré un habitant de Thourotte à franceinfo. Sur les réseaux sociaux, de nombreuses “Fake News” sont évoquées, comme l’explosion de l’usine St-Gobain de Thourotte, ou alors l’explosion d’une usine à Trosly-Breuil.

En réalité, un rafale qui passe le mur du son

Après une heure d’attente sans information authentifiée, la préfecture de l’Oise a tenu à rassurer la population par un tweet.

Jeudi soir, le ministre des Armées explique la situation dans un communiqué diffusé : “Dans la soirée du jeudi 7 février vers 21h40 locale, un aéronef en provenance du Maroc et à destination de la Belgique, a perdu le contact radio avec les contrôleurs aériens français. Afin de lever le doute sur son comportement, et dans le cadre de sa mission permanente de sûreté de l’espace aérien national, l’armée de l’air a fait décoller un de ses aéronefs en alerte H24 – 7/7

“En vue d’intercepter au plus vite l’aéronef, le Rafale qui avait décollé de la base aérienne de Saint-Dizier, a franchi le mur du son vers 21h55 au-dessus de 13 000 mètres d’altitude”, précise le ministère.

Ce vendredi matin, l’armée de l’aire s’est dite “navrée” après cet incident.

Plus de peur que de mal, malgré l’inquiétude de la population. Cette détonation à été entendue dans un rayon de 20-25km autour de Compiègne et même à Soissons.

Étudiant en L qui voudrait devenir journaliste. Animateur sur la radio locale et associative Graf'Hit tous les mercredis entre 14 heures et 15 heures

Publicité
Commentaires

Facebook

Publicité

Évènements à venir

Publicité